[ Pdf Dans les forêts de Sibérie: Février - juillet 2010 (Folio t. 5586) ¾ nerd PDF ] by Sylvain Tesson ✓ chorvatsko.pro

[ Pdf Dans les forêts de Sibérie: Février - juillet 2010 (Folio t. 5586) ¾ nerd PDF ] by Sylvain Tesson ✓ Je me souviens tr s bien de l article d un vieux GEO des ann es 80 un de ceux qu on feuillette distraitement dans les toilettes, la couverture verte d lav e par le temps , racontant la d couverte d un ermite et de ses enfants ayant pass plusieurs dizaines d ann es dans la Ta ga C tait plein de noms russes tout droit sortis de Michel Strogoff Irkoutsk, Ienisse et j tais fascin par le destin des enfants, devenus adultes loin de la soci t et morts rapidement son contact, de maladies dont ils n avaient d velopp aucune r sistance.
C est un projet plus modeste qu a men bien Sylvain Tesson, en passant 6 mois dans une cabane sur les rives du lac Ba kal Le d marrage est enlev , plein d humour, puis le r cit s engourdit avec les neiges de l hiver Un livre magnifique, une exp rience riche et intelligemment racont e Un livre qui invite la r flexion et l introspection J ai tellement ador que je vais le relire une nouvelle fois C est un choc,litt raire, motionnel,philosophique et une ouverture sur le monde dans tous les sens du terme qui vous change jamais m me si vous n avez jamais quitt votre village perdu.
Huit mois dans une cabane de Sib rie, loin de tout, solitude absolue dans un d cor sublime et pre.
On s installe pr s du Baikal et on ne peut plus le quitter.
La vie int rieure de STesson,son rudition,son ironie nous plongent dans d intenses r flexions Et puis il y a l criture,magnifique des images saisissantes de beaut un g ographe,un po te parle et nous dit les myst res du monde les arbres, les animaux, la nature Il nous dit l essentiel de notre monde un peu perdu.
Une pure merveille que ce r cit les mots se font rare pour d crire l intensit du ressenti la lecture de ce livre.
si j tais russe , j aurai ce juron entre les gorg es de vodka bon dieu de bite Aussi je ne sais que reconna tre mes yeux mouill s en fermant la 289 me pageTout est dit.
Le Ba kal d hiver ou de printemps de ce s jour en hermite, est une empreinte dans mon coeur, un chant d amour la vie, la beaut contemplative, l instant pr sent.
Sylvain Tesson est boulversant, nous boulverse, nous encha ne pour mieux nous lib rer.
Celui l est venu d ailleurs pour mieux nous clairerCes pages sont pour le monde et sa lumi re.
Je me souviens tr s bien de l article d un vieux GEO des ann es 80 un de ceux qu on feuillette distraitement dans les toilettes, la couverture verte d lav e par le temps , racontant la d couverte d un ermite et de ses enfants ayant pass plusieurs dizaines d ann es dans la Ta ga C tait plein de noms russes tout droit sortis de Michel Strogoff Irkoutsk, Ienisse et j tais fascin par le destin des enfants, devenus adultes loin de la soci t et morts rapidement son contact, de maladies dont ils n avaient d velopp aucune r sistance.
C est un projet plus modeste qu a men bien Sylvain Tesson, en passant 6 mois dans une cabane sur les rives du lac Ba kal Le d marrage est enlev , plein d humour, puis le r cit s engourdit avec les neiges de l hiver Un livre magnifique, une exp rience riche et intelligemment racont e Un livre qui invite la r flexion et l introspection J ai tellement ador que je vais le relire une nouvelle fois C est un choc,litt raire, motionnel,philosophique et une ouverture sur le monde dans tous les sens du terme qui vous change jamais m me si vous n avez jamais quitt votre village perdu.
Huit mois dans une cabane de Sib rie, loin de tout, solitude absolue dans un d cor sublime et pre.
On s installe pr s du Baikal et on ne peut plus le quitter.
La vie int rieure de STesson,son rudition,son ironie nous plongent dans d intenses r flexions Et puis il y a l criture,magnifique des images saisissantes de beaut un g ographe,un po te parle et nous dit les myst res du monde les arbres, les animaux, la nature Il nous dit l essentiel de notre monde un peu perdu.
Une pure merveille que ce r cit les mots se font rare pour d crire l intensit du ressenti la lecture de ce livre.
si j tais russe , j aurai ce juron entre les gorg es de vodka bon dieu de bite Aussi je ne sais que reconna tre mes yeux mouill s en fermant la 289 me pageTout est dit.
Le Ba kal d hiver ou de printemps de ce s jour en hermite, est une empreinte dans mon coeur, un chant d amour la vie, la beaut contemplative, l instant pr sent.
Sylvain Tesson est boulversant, nous boulverse, nous encha ne pour mieux nous lib rer.
Celui l est venu d ailleurs pour mieux nous clairerCes pages sont pour le monde et sa lumi re.
Je l ai savour , cet essai, petites doses, comme on appr cie un grand cr , raison de 6 ou 7 pages chaque soir pour qu il dure plus longtemps Alors que ma vie professionnelle, l actualit , le quotidien me rappelaient aux choses urgentes et essentielles, la nuit tombante, juste avant d teindre la lumi re, je replongeais dans les for ts sib riennes dont Sylvain Tesson sait si bien d crire la beaut , la mani re d un peintre Car a marche j y tais, je voyais, admirais les m mes paysages que lui, marchais dans ses pas, foulais la neige ses c t s, l accompagnais dans ses longues promenades, buvais avec lui la vodka et le th dont il s abreuvait chaque jour Ce livre fut une parenth se enchant e, me laissant clore mes journ es par u Sylvain Tesson Revit Son Exprience Au Cur De La Russie En Une Lecture Habite, Intense Et Vibrante D Motions Dure D Coute Environ H Mn L Coute En Classe De Ce CD Au Format Mp Est Autorise Par L DiteurAssez Tt, Jai Compris Que Je Nallais Pas Pouvoir Faire Grand Chose Pour Changer Le Monde Je Me Suis Alors Promis De Minstaller Quelque Temps, Seul, Dans Une Cabane Dans Les Forts De Sibrie Jai Acquis Une Isba De Bois, Loin De Tout, Sur Les Bords Du Lac Bakal L, Pendant Six Mois, Cinq Jours De Marche Du Premier Village, Perdu Dans Une Nature Dmesure, Jai Tch De Vivre Dans La Lenteur Et La Simplicit Je Crois Y Tre Parvenu Deux Chiens, Un Pole Bois, Une Fentre Ouverte Sur Un Lac Suffisent L Existence Et Si La Libert Consistait Possder Le Temps Et Si La Richesse Revenait Disposer De Solitude, D Espace Et De Silence Toutes Choses Dont Manqueront Les Gnrations Futures Tant Quil Y Aura Des Cabanes Au Fond Des Bois, Rien Ne Sera Tout Fait Perdu



Je l ai savour , cet essai, petites doses, comme on appr cie un grand cr , raison de 6 ou 7 pages chaque soir pour qu il dure plus longtemps Alors que ma vie professionnelle, l actualit , le quotidien me rappelaient aux choses urgentes et essentielles, la nuit tombante, juste avant d teindre la lumi re, je replongeais dans les for ts sib riennes dont Sylvain Tesson sait si bien d crire la beaut , la mani re d un peintre Car a marche j y tais, je voyais, admirais les m mes paysages que lui, marchais dans ses pas, foulais la neige ses c t s, l accompagnais dans ses longues promenades, buvais avec lui la vodka et le th dont il s abreuvait chaque jour Ce livre fut une parenth se enchant e, me laissant clore mes journ es par u

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *